Lifestyle

Mes Favoris Lifestyle – Juin/Juillet 2017

18 juillet 2017

J’ai plein de favoris pour ce début d’été, il y en a pour tous les goûts. Les beaux jours m’ont permis de profiter un peu plus de ma terrasse et de m’y prélasser de nombreuses heures, je vous parle donc lecture, jardinage, gourmandise mais aussi séries TV (merci les siestes de bébé).

► LECTURE: Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

J’ai découvert ce livre grâce à ma booktbeuse préférée: Pauline de la chaîne Pinupapple and books, elle en parlait avec tellement de passion que j’ai couru l’acheter. Ma pile à lire étant bien remplie ce n’est que début juillet que j’ai commencé cette lecture.

Ce bouquin paraît certes long mais on ne voit pas le temps passer, l’histoire se déroule sur un peu plus de 20 ans, de l’Italie à New-York, où Cetta et son fils Natale se réinventent une vie. C’est une histoire d’amour et de gangsters, de liberté et d’ascension sociale qui a su me fasciner du début à la fin. Je ne pensais pas aimer cette ambiance du New-York des rues, en pleine prohibition, mais les personnages sont tellement touchants et attachants que le décors l’est aussi. C’est le genre de livre où on essaie de ralentir sa lecture pour que la fin n’arrive pas trop vite.

Personne ne saurait parler mieux de ce livre qu’elle, je vous laisse sa revue:

Le Gang des rêves – édition Pocket, 943 pages, 9€30
▲▼▲

► SÉRIES: Young Pope, Anne, Grantchester et Harlots

Je vous présente ici des séries que j’ai découvertes un peu par hasard, via des mentions sur twitter, instagram ou sur des blogs. On est loin des gros blockbusters mais ce sont des jolies découvertes en ce début d’été, aussi j’ai bien-sûre continué mes séries habituelles et j’ai été plus que ravie du retour de Poldark aka ma série favorite!

Young Pope: Jude Law! (Ce nom devrait suffire à vous donner envie de regarder la série), une série en co-production italienne, française et espagnole, il n’y a qu’une saison pour l’instant mais on parle ici et là d’une deuxième. On y découvre les coulisses du Vatican en compagnie du nouveau Pape élu: Pie XIII alias Lenny Belardo, le premier Pape américain de l’Histoire et surtout le premier Pape aussi jeune.

Attention qui dit jeunesse ne dit pas forcement modernisation de l’Église, le nouveau Pape détonne par ses prises de décision, son franc-parler, sa désinvolture et son charisme. J’ai beaucoup aimé la façon dont est tournée la série, cette semi-nonchalance, la musique, le jeu de Jude Law… J’ai aussi aimé la tournure de l’histoire, il aurait été facile de faire une histoire que tout le monde attend, un Pape jeune qui libéralise l’Église, la modernise et qui envoie balader tous les dogmes de sa religion, la série ne tombe pas dans ce piège et ne correspond en rien à ce qu’on pouvait en attendre. The Young Pope est une sorte d’ovni, totalement hors du temps, à voir d’urgence!(et puis Jude Law quoi!)

Anne: c’est Victoria de Mango and Salt qui en parlait dans ses favoris il y a quelques temps, pour un grand classique de la littérature américaine (Anne et la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery), je n’en avais jamais entendu parlé. C’est une série Netflix retraçant l’histoire Anne Shirley, jeune orpheline qui essaie de trouver sa place dans le monde. Petite rouquine à l’imagination débordante et à la langue bien pendue, Anne se retrouve par hasard adoptée dans une ferme par un duo frère/soeur et vient chambouler leur quotidien.

Au premier épisode, je ne savais pas trop quoi penser d’Anne, c’est une petite fille à la fois très agaçante et très attachante, elle parle sans s’arrêter pendant de longues minutes mais fait preuve de beaucoup de lucidité et d’intelligence. Très théâtrale, la petite fille est déjà une vraie « drama queen », au fur et à mesure des épisodes on ressent beaucoup d’affection pour cette petite qui est loin d’avoir eu une enfance facile. La série est pleine de douceur, d’amour et d’amitié, c’est le genre de série qui apaise et fait se sentir bien. Et chapeau à l’actrice pour son jeu et sa volubilité.

Grantchester: encore une série issue de la littérature, anglaise cette fois (Les mystères de Grantchester de James Runcie), on suit les aventures de Sidney Chambers, jeune (et très beau) pasteur de la paroisse de Grantchester . La personnalité et la vocation de Sidney lui attirent de nombreuses confidences ainsi que la confiance de son entourage. Il aidera à multiples reprises son ami l’inspecteur Keating a résoudre ses enquêtes. C’est une séries sans prise de tête, les personnages sont sympathiques et attachants, les enquêtes sont le fil conducteur de chaque épisode. J’ai adoré suivre les aventures de Sydney aussi bien sur le plan amoureux que professionnel. Il y a 3 saisons pour le moment.

Harlots: 1763, Londres, la prostitution bat son plein. On suit Margaret Wells, une femme d’affaire forte et indépendante qui cherche à agrandir son affaire en ouvrant une deuxième maison de passe. Elle se retrouve en guerre contre Lydia Quigley, sa plus grande rivale mais aussi son ancienne patronne. En parallèle elle doit gérer sa vie de famille et assurer l’avenir de ses filles dont elle n’hésite pas à vendre la virginité au plus offrant. Harlots est inspirée par Harris’s List of Covent Garden Ladies, une sorte de revue publiée chaque année entre 1757 et 1795, répertoriant les prostituées de Londres. J’ai trouvé les personnages très attachants, j’aime beaucoup l’ambiance londonienne de cette époque et j’ai trouvé les costumes très jolis. Il n’y a que 8 épisodes pour le moment mais la série est toujours en production.

▲▼▲

► GOURMANDISE: Tartinades Choconoisette

J’avais suivi les aventures de Tartinades il y a quelques années mais je n’avais jamais goûté à leur pâte à tartiner, ils sont revenus sur le devant de la scène il y a peu de temps pour notre plus grand bonheur. Sans hésiter nous avons passé commande, ça a l’air bon, c’est fait en France (Lyon), ils ont de jolies valeurs et en plus la team Tartinades a l’air vraiment sympa, ils sont très présents sur les réseaux sociaux et j’aime beaucoup suivre leurs péripéties, la création du labo, les tests produits…

J’ai reçu ma commande rapidement, en relais colis proche de chez moi, on avait choisi un paquet choco-noisette et un chocolat au lait. La Tartinades Choconoisette est vegan, tandis que la Chocolait est végétarienne (contient du lait), les deux sont bio, sans gluten et sans huile. Chaque paquet se présente de la même façon, une boite en carton dans lequel se trouve le sachet de poudre, il suffit de faire chauffer un peu de lait (végétal ou animal) dans une casserole et de verser la totalité de la poudre dessus, on remue un peu et hop c’est prêt, soit vous vous jetez dessus directement soit vous attendez que ça refroidisse. Bien-sûre je n’ai pas attendu!

Résultat? Un délice on sent vraiment le goût des noisettes et des amandes, j’aime beaucoup la texture qui n’est pas lisse (l’amoureux est moins fan), on est accros, c’est tellement bon! Ça change des pâtes à tartiner à base d’huile, là on sent vraiment le goût. On a une préférence pour la version choconoisette qui a un goût plus traditionnel la version Chocolait parait un peu trop sucrée à mon goût. Le seul bémol: la quantité, mais heureusement Tartinades a pensé à tout, vous pouvez acheter la préparation en format seau de 1kg ou 2kg!

Retrouvez Tartinades sur leur site tartinades.fr et sur les réseaux sociaux @tartinades

▲▼▲

► JARDIN: Rosier Benjamin Britten de David Austin Roses

Mon dernier favoris en ce début d’été. J’ai une passion démesurée pour les rosiers, particulièrement pour les rosiers anciens ou anglais. Depuis plusieurs années je reçois le catalogue de la marque David Austin Roses (à demander sur leur site), mais je n’avais encore jamais acheté un de leur rosiers. Il arrive que l’on trouve cette marque en jardinerie mais ils sont encore trop peu présents à mon goût. Vous pouvez bien-sûr commander sur leur site que je trouve très bien fait, on peut vraiment choisir la variété qui correspond parfaitement à nos besoins en suivant leurs conseils.

J’avais repéré il y a un moment le rosier Benjamin Britten, parfait pour une plantation en pot et en plus très parfumé. Je l’ai trouvé par hasard en me baladant aux pépinières de Bavent à Louvigny au sud-ouest de Caen et pour plus mon grand bonheur je l’ai eu en cadeau de fête des mères 2017, ma première fête des mamans.

Je l’ai planté dans une grosse jardinière et le rosier se plait à merveille sur notre terrasse, il a presque doublé de volume depuis fin mai et n’arrête pas de fleurir. C’est une très jolie variété buissonnante et effectivement il sent très  bon, je suis ravie de ce rosier qui est à la hauteur de mes attentes. Les roses sont bien fournies et ont une magnifique couleur. La prochaine fois que nous irons en Angleterre nous irons visiter leurs jardins de roses du Shropshire (pas très loin de Birmingham) qui présente plus de 700 variétés de rosiers.

Retrouvez tous leurs rosiers sur le site davidaustinroses.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire